Architecture d'intérieur

Vous souhaitez rénover, restructurer, réhabiliter, agrandir un bâtiment?...ou encore, construire une maison dont la surface de plancher est inférieure à 150m² ? VARIATION 3D vous accompagne dans toutes vos démarches depuis l'étude du projet jusqu'à la réalisation des travaux.

Voici en premier lieu, un éclairage sur ce métier avec le détail de mes honoraires, puis en bas de page, les différentes étapes de notre future collaboration.

 

Définition du métier d'architecte d'intérieur

Contrairement au métier d'architecte dont le titre est obtenu par diplôme d'état, celui d'architecte d'intérieur, n'est pas réglementé à ce jour. Autrement dit, toute personne peut librement exercer cette activité sans diplôme particulier ni expérience professionnelle reconnue par des pairs. Pourtant, même si son champ d'intervention est diverse, certaines missions sont encadrées par la loi et exigent de solides garanties pour couvrir les risques.

 

Dans la conscience collective, l'architecte d'intérieur est assimilé tantôt à un décorateur/scénographe, tantôt à un architecte. En réalité, il peut être l'un ou l'autre, ou bien exercer tous ces métiers à la fois selon son choix et le niveau de garantie qu'il peut justifier.

De façon générale, l'architecte conçoit l'enveloppe extérieure du bâtiment et définit son rapport à l'environnement existant ; tandis que l'architecte d'intérieur conçoit et organise l'espace intérieur en fonction des activités qui s'y déroulent et pour les personnes qui les pratiquent. Il veille à créer un cadre harmonieux répondant à la fois à la fonction et à l'émotion, en travaillant sur les volumes, la lumière, les couleurs, les textures ; il peut également apporter des solutions concrètes pour améliorer l'ergonomie et l'accessibilité dans le bâtiment. Attaché aux détails et aux finitions, l'architecte d'intérieur sélectionne les matériaux, accessoires et mobiliers ; il peut être amené à dessiner lui-même ces éléments de décoration sur-mesure au même titre qu'un designer.

L'architecte d'intérieur n'est pas seulement concepteur, il peut également suivre l'exécution des travaux et se porter garant de leur conformité au projet et à l'enveloppe financière du maître d'ouvrage (le client). Pour cela, il doit être en mesure de présenter les garanties professionnelles autorisant la pratique de la maîtrise d’œuvre*: la responsabilité civile générale ayant pour objet de couvrir les risques de dommages aux tiers, et la garantie décennale assurant les dommages mettant en péril le bâtiment lui-même. Ces garanties, identiques à celles d'un architecte, lui permettent de modifier la structure d'un bâtiment dans le cadre d'un projet de réhabilitation par exemple, et de concevoir des projets neufs d'habitation allant jusqu'à 150m² de surface de plancher**.

*Article 241-1 du Code des Assurances.

**Au-delà, le recours à un architecte diplômé d'état est obligatoire, selon l'article R. 431-2 du Code de l’Urbanisme.

Missions et engagements

VARIATION 3D assure des prestations de décoration et de conception architecturale basées sur les missions de maîtrise d’œuvre. Celles-ci sont décomposées par phases dont le contenu et l'enchainement chronologique ont été fixés par la loi n° 85-704 du 12 juillet 1985 dite "loi MOP" *, puis repris tout récemment dans les articles R2431-1 à  23 du nouveau code de la commande publique**. Voici la liste des phases telle qu'elle apparaît dans la réglementation et le résumé leurs définitions :

  • ESQ (Esquisse) ou DIAG (Diagnostic) Étude de faisabilité permettant de vérifier si le projet est réalisable au regard de l'enveloppe budgétaire allouée par le maître d'ouvrage pour l'ensemble de l'opération (études, travaux et assurances compris) et des contraintes du site.

  • APS (Avant-projet sommaire) et APD (Avant-projet définitif) Selon l'importance du projet, ces deux phases peuvent se regrouper en une seule. Prise de cotes, photos, réalisation des plans d'état des lieux et du projet en fonction de la définition du besoin et du budget exprimés par le client, proposition d'une réponse architecturale, technique et esthétique.   

  • PRO (Projet) Après validation de l'avant-projet, finalisation du projet dans ses aspects techniques au niveau des réseaux (électricité, plomberie, ventilation, chaleur...).

  • ACT (Assistance à la passation des contrats de travaux) Rédaction des contrats de travaux, du dossier de consultation des entreprises, et aide au choix des entreprises.

  • VISA. Examen de la conformité au projet des études d'exécution réalisées par les entreprises et visa.

  • DET (Direction de l'exécution des contrats de travaux) Suivi des factures, réunions de chantier, coordination des intervenants.

  • OPC (Ordonnancement, pilotage et coordination des travaux)

  • AOR (Assistance aux opérations de réception) Jusqu'au terme de la garantie de parfait achèvement, soit un an après la date de la réception de chantier.

On parle de "mission complète" ou de "mission de base" lorsque le maître d’œuvre assure à la fois la conception du projet et le suivi de l'exécution : de la phase APS à la phase AOR. Cela comprend les tâches suivantes :

  • l'étude du projet

  • l'aide à la réalisation d'investigations complémentaires et la coordination des bureaux d'études spécialisés

  • les demandes d'autorisation administratives et le suivi de l'instruction

  • le dossier de consultation des entreprises de travaux, l'analyse et l'aide à la sélection des devis

  • l'organisation du chantier dans le temps et dans l'espace

  • le suivi de l'exécution des travaux dans le respect du projet et de l'enveloppe budgétaire

  • l'assistance à la réception des travaux jusqu'à la levée des réserves et durant la période de garantie de parfait achèvement.

 

On parle de "mission partielle" lorsque le maître d’œuvre assure seulement la conception du projet : phases APS, APD, PRO. C'est une formule intermédiaire qui laisse l'opportunité au client de s'impliquer totalement dans la réalisation du projet, soit en exécutant lui-même certains  travaux, soit en contractant directement avec les artisans. Chacune de ces trois phases correspond à un niveau d'étude de plus en plus détaillé du projet, et il n'y a aucune obligation de commander les trois phases à la fois. Dans le cas où le maître d'ouvrage n'est pas certain  de réaliser les travaux, il est courant de commander un avant-projet et de décider plus tard de poursuivre ou non l'étude jusqu'à la phase PRO.

Les phases ESQ et DIAG sont des missions complémentaires qui permettent d'étudier la faisabilité d'un projet. Il s'agit de mettre en rapport les besoins du maître d'ouvrage avec les contraintes du site (voire celles du bâtiment en lui-même s'il s'agit d'une extension ou d'une réhabilitation) et de vérifier si l'opération est réalisable au regard de l'estimation du coût globale ; celui-ci comprend :

- les honoraires de la maîtrise d’œuvre (architectes, bureaux d'études, paysagistes) 

- le coût des études spécifiques (diagnostic du sol, du bâti, des réseaux, etc.)

- le coût des travaux

- le coût des assurances du maître d'ouvrage (dommage-ouvrage, tous risques chantier).

*La loi n° 85-704 du 12 juillet 1985 relative à la maitrise d'ouvrage publique et à ses rapports avec la maitrise d’œuvre privée, dite "loi MOP", ainsi que son décret d'application n°93-1268 du 29 novembre 1993, ont été abrogés par Ordonnance n° 2018-1074 du 26 novembre 2018 portant partie législative du nouveau code de la commande publique entré en vigueur au 1er avril 2019.

**Le décret n° 2018-1075 du 3 décembre 2018 portant partie réglementaire du code de la commande publique est entré en vigueur au 1er avril 2019.

Responsabilités et obligations

Dès 1804, le Code Civil fixe au travers les articles 1792 et suivants, la notion de présomption de responsabilité du constructeur envers son maître d'ouvrage, pendant une durée maximale de 10 ans postérieurement à la réception de l'ouvrage. Mais c'est la loi dite Spinetta de 1978* qui vient renforcer cette idée en instaurant l'obligation d'assurance à la fois pour celui qui construit et pour celui qui reçoit l'ouvrage. En d'autres terme, cette loi impose à tout maître d'ouvrage (excepté l'Etat, lorsqu'il construit pour lui-même) de souscrire une assurance dommage-ouvrage dans le cadre d'un projet neuf ou de réhabilitation et avant l'ouverture du chantier.  Cette garantie permet de débloquer plus rapidement les fonds nécessaires à la réalisation des travaux de réparation suite à un dommage de nature décennale, et en dépit de la recherche en responsabilité qui s'avère souvent très longue. Ce qu'il faut retenir également, c'est que même si les peines encourues ne sont pas applicables aux personnes qui construisent un logement pour elles-mêmes (6mois de prison et 75000€ d'amende), ces personnes restent responsables des désordres de nature décennale envers tous nouveaux acquéreurs, durant la 1ère décennie de l'ouvrage**.

 

Du côté des professionnels du bâtiment (entrepreneurs, artisans et concepteurs), les garanties obligatoires permettant de couvrir les risques liés à leurs activités sont :

- la responsabilité civile générale pour les dommages causés aux tiers

- la garantie décennale pour les dégats rendant le bâtiment impropre à sa destination durant une période de 10 ans après la réception des travaux.

Toutefois, si les garanties sont les mêmes, les engagements diffèrent. Contrairement à une entreprise de travaux, et à un contractant général (entreprise qui conçoit et réalise le projet), l'architecte d'intérieur conçoit le projet mais ne réalise pas les travaux ; il a donc une obligation de moyens mais pas de résultat : il ne peut être tenu pour responsable de la mauvaise exécution d'un ouvrage étant convenu qu'un artisan est censé connaître et appliquer les règles de l'art ; il n'est pas tenu non plus de surveiller quotidiennement les ouvriers qui sont à l’œuvre sur le chantier. En revanche, il doit user de tous les recours possibles pour remédier à la malfaçon dès lors qu'elle est décelable par un homme de l'art, et il doit mettre en place un certains nombre de dispositifs permettant d'organiser, de coordonner et de garantir la bonne exécution des travaux, dans les délais et en fonction du budget fixés initialement par le client.

 

Les amalgames sont courants sur ces questions de responsabilités et ils sont souvent la cause d'une perte de confiance entre le maître d'ouvrage et le maître d’œuvre, ce qui peut ébranler sérieusement le bon déroulement du chantier. C'est pourquoi, il est important de faire la part des choses, de connaître les droits et obligations de chacun, et de garder une certaine mesure car il s'agit avant tout de rapports humains, riches et complexes à la fois.

*Loi n° 78-12 du 4 janvier 1978 relative à la responsabilité et à l'assurance dans le domaine de la construction dite « Loi Spinetta ». L'obligation d'assurance du maître d'ouvrage est également mentionnée dans l'article L242-1 du Code des Assurances.

**Article R243-3 du Code des Assurances.

Rémunération

La rémunération est forfaitaire et le calcul diffère selon le type de mission demandé.

Pour une étude d'avant-projet avec ou sans demande d'autorisation d'urbanisme, les honoraires sont calculés en fonction de la surface et de l'étendu du projet. Chaque projet ayant des caractéristiques propres, le montant des honoraires sera défini après un premier rendez-vous.

L'étude d'avant-projet et la mission partielle (conception jusqu'en phase PRO) ne comprennent pas les demandes d'aides gouvernementales (CITE, Anah, etc) qui feront l'objet d'honoraires supplémentaires le cas échéant.

Pour le suivi des travaux (dans le cadre d'une mission complète), les honoraires liés au suivi du chantier sont calculés en appliquant un pourcentage sur le montant total hors taxes des travaux :

  • Jusqu'à 60'000€ HT > 10%

  • Jusqu'à 120'000€ HT > 9%

  • Jusqu'à 200'000€ HT > 8%

  • Au-delà, tarification sur devis.

En fonction de la complexité des travaux (site occupé, accès difficile, durée des travaux, etc.), un coefficient de 1.1 à 1.3% pourra être appliqué en supplément.

 

Ainsi, le coût total des honoraires d'architecte d'intérieur pour une mission complète est égal à la somme des honoraires liés à l'étude et au suivi du chantier.

A noter qu'au démarrage de l'étude, le calcul des honoraires liés au suivi du chantier est provisoire puisqu'il est basé sur une estimation du coût des travaux. Il devient définitif à la livraison du chantier, avec un ajustement à la hausse ou à la baisse suivant le montant hors taxes réel des travaux.

 
 
 

Découvrez ci-dessous les différentes étapes
de notre future collaboration.

Cette liste est exhaustive et vise à informer le lecteur. Chaque projet étant différent, seul un devis permettra de définir le nombre de phase nécessaires à la mission de maîtrise d’œuvre demandée.

 

1. Le 1er rendez-vous est gratuit et sans engagement

Nous prenons rendez-vous chez vous pour faire connaissance, échanger sur votre projet et vous expliquer les modalités de mon intervention. Ce premier rendez-vous est gratuit et dure en moyenne 2 heures.

Cette rencontre est l'occasion d'établir ensemble votre cahier des charges c'est-à-dire :

  • définir vos besoins et vos goûts en matière de décoration

  • évaluer les contraintes (accessibilité du chantier, travaux en site occupé, etc.)

  • fixer un cadre budgétaire à votre projet

  • et arrêter un calendrier prévisionnel.

Ces informations serviront de base à l'élaboration d'un contrat d'honoraires de maîtrise d’œuvre qui vous sera ensuite transmis sous 48h.

2. Présentation du projet (phase APS, Avant-projet sommaire)

Le démarrage de mes prestations s'effectue après signature du contrat et versement de l’acompte.

Dès lors, je vous recontacte pour planifier un second rendez-vous sur site afin d'effectuer les prises de mesures et de photos nécessaires à la réalisation des plans de l'existant.

Puis, dans un délai moyen de 4 semaines, je vous envoie par courriel un dossier complet du projet au format de fichier PDF, vous découvrez le résultat instantanément via Internet. Ce dossier comprend les éléments suivants:

  • un plan permettant de visualiser l'agencement des espaces intérieurs

  • le dessin des façades

  • un ensemble de vues en 3 dimensions (croquis, images photoréalistes, perspectives...) permettant une mise en situation des espaces intérieurs

  • une planche d’ambiance constituée de photos de catalogues spécialisés mettant en scène le mobiliers, les matériaux et les accessoires que je préconise pour la décoration

  • une estimation du coût des travaux.

Nous fixons un rendez-vous chez vous afin d'échanger sur le projet et ajuster certains éléments d'aménagement. Je me tiens à votre disposition pour répondre à toutes vos interrogations, mon objectif est de concevoir votre projet sur-mesure.

3. Validation du projet définitif et demande d'autorisation d'urbanisme (phase APD, Avant-projet détaillé).

Après avoir mis à jour le projet selon vos dernières préconisations, je vous transmets l'ensemble du dossier modifié par courriel.

Lors de notre entrevue, je m'assurerai que les changements apportés répondent à vos attentes.

Après validation de cette nouvelle version, je réalise les dossiers de demandes d'autorisations administratives nécessaires (permis de construire, déclaration de travaux, etc.).

Le délai d'obtention de ces autorisation (au minimum 4 semaines) est l'occasion de réaliser les études complémentaires permettant :

  1. d'affiner le projet en vue de sa réalisation (le bornage du terrain, l'étude du sol, diagnostic de l'existant dans le cas d'une rénovation ou d'une extension)

  2. de valider les principes de construction par des bureaux d'ingénieurs spécialisés,

  3. d'obtenir les calculs de dimensionnement des ouvrages structurels sur lesquels les entrepreneurs s'appuieront pour réaliser les travaux.

Ces études complémentaires sont à la charge du maître d'ouvrage, et sont indispensables pour parachever la conception architecturale.

4. Adaptation du projet en vue de sa réalisation (phase PRO, Projet) ; fin de la mission d'étude

Après réception des études complémentaires et des autorisations administratives, j'effectuerai les éventuelles modifications sur le projet définitif afin de respecter les recommandations techniques et administratives. Ces changements seront également pris en compte pour le calcul prévisionnel du coût des travaux qui sera susceptible d'évoluer à la hausse.

A ce stade, la mission de conception est achevée, deux possibilités s'offrent à vous :

  1. Vous souhaitez gérer vous-même les travaux et la décoration. Dans ce cas, vous réglez le solde de mes honoraires liés à la prestation d'étude, le paiement marquera la fin de notre collaboration sur ce projet.

  2. Vous souhaitez me confier la gestion des travaux et des commandes. Dans ce cas, je vous enverrai un avenant au contrat pour étendre mes prestations jusqu'à la mise en place des éléments de décoration. Vous n'aurez plus rien à faire, je m'occupe de tout!

5. Préparation du chantier (phase ACT, Assistance à la passation des contrats de travaux)

Après signature de l'avenant, je démarre la préparation des commandes et du chantier, je réalise successivement les tâches suivantes :

- montage du dossier de consultation des entreprises

- contact des entreprises et visite sur site le cas échéant

- collecte des devis

- analyse et vérification des devis ; contrôle des assurances professionnelles obligatoires

- sélection des devis conformes et présentation au client pour signature.

Cette étape permet de connaître le coût réel des travaux et le montant définitif de mes honoraires.

6. Direction du chantier (phases DET, Direction de l'exécution des travaux, et VISA)

Afin de veiller à la bonne exécution des travaux conformément au projet et aux devis signés, je dirigerai des réunions de chantier hebdomadaires sur site en présence des entreprises. J'examinerai les détails d'exécution mis au point sur le chantier.
Chaque réunion donnera lieu à un compte-rendu qui vous sera transmis systématiquement.

7. Livraison des travaux et du mobilier (phase AOR, Assistance aux opérations de réception)

A la fin des travaux, une réunion de réception sera organisée avec les entreprises. Un procès-verbal sera rédigé par lot détaillant les travaux réalisés et les éventuelles réserves ou petites finitions à exécuter. Ce document sera validé d'un commun accord entre vous et l'entreprise concernée, chacune des parties le signera et en conservera un exemplaire.

La réception prononcée marque le transfert de propriété des ouvrages réalisés entre les entreprises de travaux et le maître d'ouvrage (vous), c'est aussi le démarrage des différentes garanties (biennale, décennale).
J'interviendrai enfin pour la mise en place du mobilier et des accessoires de décoration, afin de vous livrer un produit finalisé dans les moindre détails.

Durant la 1ère année suivant la réception du chantier, j'assurerai un suivi des derniers travaux de finitions jusqu'à la levée complète des réserves.

  • Instagram
  • Pinterest
  • Houzz sociale Icône

© Variation 3D. Tous droits réservés. 2020.